Les grands chantiers de santé publique pour l’Union Européenne

Dans le Traité fondateur de l’Union Européenne, il est indiqué qu’elle doit « garantir la protection de la santé humaine dans toutes ses politiques, et coopérer avec les États membres pour améliorer la santé publique, prévenir les maladies et éliminer les sources de danger pour la santé physique et mentale ».

 

Un domaine dans lequel la compétence de l’Union européenne est limitée

Les compétences de l’UE se limitent à ce que les Etats membres ont choisi de lui confier. Le domaine de la Santé appartient ainsi au troisième degré de compétences de l’Union, les compétences d’appui, c’est-à-dire que l’UE appuie l’action des Etats membres, mais c’est à eux que revient la compétence principale en matière de santé publique. Ainsi chacun établit sa propre régulation sur les questions sanitaires, de protection sociale ou encore de vaccination.

Cependant, certains enjeux sont communs à tous et dépassent les capacités nationales. Avoir une vision d’ensemble du problème peut alors devenir un atout. Dans ces cas-là, l’action de l’Union devient intéressante pour aider chaque gouvernement à atteindre des objectifs collectifs et à relever des défis communs, afin d’être plus efficaces.

Nous sommes actuellement dans le Troisième programme Santé de l’UE, qui court de 2014 à 2020. L’Europe s’est fixée quatre grands objectifs pour cette période :

 

Ø  Favoriser des modes de vie sains

Voici un domaine pour lequel il apparaît que coordonner l’action des Etats membres serait plus efficace que si chacun agissait dans la limite de ses frontières. Ainsi, l’action de l’UE s’axe sur la prévention, encourageant les bienfaits d’une vie saine, favorisant ainsi un vieillissement en meilleure santé. L’Union agit sur la mobilité des patients, édite des régulations en matière de sensibilisation aux méfaits de l’alcool, du tabac, de la toxicomanie, cherche à promouvoir un dépistage précoce et un meilleur suivi des cancers, etc.

 

Ø  Lutter contre les menaces graves pour la santé des citoyens de l’UE

Le dialogue et la coopération au niveau européen sont devenus indispensables lorsqu’il s’agit de faire face aux menaces sanitaires communes, telles que les pandémies (par exemple la grippe aviaire ou Ébola).

 

Ø  Soutenir des systèmes de santé dynamiques

Les inégalités entre les différents systèmes de santé des Etats membres sont très grandes et s’accroissent, comme le montre un rapport publié par l’Indice Européen des Consommateurs de Soins et de Santé – EHCI. Le soutien des institutions européennes est primordial pour combler ces différences.

 

Ø  Garantir un accès abordable à des médicaments sûrs et efficaces

Faciliter l’accès des citoyens de l’Union à des soins de qualité tout en assurant l’égalité des chances pour tous est le quatrième grand chantier de l’UE. Par exemple, une nouvelle règlementation sur l’adaptation des médicaments réalisés pour les adultes avant qu’ils ne soient autorisés chez les enfants a été mise en place – actuellement, plus de la moitié des médicaments qui sont donnés aux enfants en Europe n’ont pas été testés spécifiquement pour une utilisation pédiatrique ni autorisés à cet effet.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la page de la Commission Européenne sur la Santé Publique.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *