Portrait du Commissaire Européen à la Santé

Appartenant à la Commission Européenne, le Commissaire Européen à la Santé et à la Sécurité Alimentaire gère les questions concernant la santé publique, les systèmes de santé, la sécurité alimentaire et les affaires vétérinaires. Depuis le 1er novembre 2014, Vytenis Andriukaitis occupe ce poste. Voyons quel est son profil, les raisons pour lesquelles il a été choisi et ses principaux axes de bataille.

 

Un chirurgien engagé en politique

Âgé aujourd’hui de 66 ans, Vytenis Povilas Andriukaitis est né en Union soviétique, plus exactement en Sibérie où sa famille avait été déportée. Faisant d’abord carrière en médecine, en tant que chirurgien, il s’est engagé en parallèle dans la vie politique dès sa majorité, se faisant connaître comme militant antisoviétique.

À la chute de l’URSS, en 1989, il a pris une part active dans la vie politique de son jeune Etat, la Lituanie. Il faisait d’ailleurs partie des signataires de la Déclaration d’Indépendance. Il a fondé le parti social-démocrate lituanien et a coécrit la Constitution de son pays.

Il a été député du Parlement lituanien, obtenant six mandats consécutifs, candidat à l’élection présidentielle à deux reprises, président du Parti social-démocrate lituanien (LSDP) et ministre de la Santé avant de prendre ses fonctions actuelles de Commissaire Européen à la Santé et à la Sécurité Alimentaire dans la Commission Juncker. Ayant accompagné l’adhésion de la Lituanie à l’UE en 2004, il a une excellente connaissance de la législation européenne.

Vous pouvez lire ici sa lettre de mission qui explique ce qui est attendu de lui par la Commission Européenne, quels sont les défis auxquels il doit faire face et quels sont les buts à atteindre.

 

Un Commissaire Européen particulièrement attaché aux questions de santé

Homme d’Etat reconnu en Lituanie, Vytenis Andriukaitis s’est également démarqué auprès de Bruxelles, ce qui a conduit à sa nomination comme futur commissaire durant l’été 2014. En effet, alors qu’il présidait le Conseil des Ministres de la Santé en 2013, son travail a abouti à un compromis sur la révision de la directive sur les produits du tabac et à un accord politique sur la réglementation des essais cliniques. C’est ainsi qu’il a attiré l’attention de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne, lorsque celui-ci a constitué sa Commission. L’attachement d’Andriukaitis aux questions de santé a été particulièrement crucial dans ce choix. Certains disent même qu’il est « le premier commissaire à la Santé à l’avoir vraiment voulu ».

 

Les défis à relever

Vytenis Andriukaitis est chargé de mieux préparer la Commission et l’Europe aux pandémies, telles qu’Ébola. Il doit aussi améliorer l’évaluation des performances des systèmes de santé qui restent sous la direction de chaque Etat membre. Il prône une meilleure coopération entre les pays européens afin de diminuer les coûts liés à la santé, ce qui passerait par l’abandon de certaines prérogatives nationales. Ceci permettrait selon lui de faire pression sur l’industrie pharmaceutique pour négocier plus facilement.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *